Top Menu

Viticulteur bio

Viticulteur bio jugé pour avoir refusé d’épandre des pesticides

A-t-on le droit de dire non aux pesticides ?

Le Point.fr – Publié le – Modifié le

C’est le titre d’un article publié dans Le Point.fr. Un viticulteur bio est jugé pour avoir refusé d’épandre des pesticides sur ses pieds de vigne. Un (mauvais) procès révélateur de pratiques agricoles délétères.

Emmanuel Giboulot vient de comparaître ce lundi devant le tribunal correctionnel de Dijon pour avoir refusé d’utiliser des pesticides sur ses pieds de vigne. Fort de près de 500 000 signatures de soutien, ce viticulteur de 51 ans, dont les 10 hectares sont cultivés en bio depuis plus de trente ans, est déterminé à démontrer l’impasse du tout-pesticide et à faire valoir une approche plus préventive dans le soin des vignes. Il y a quelques jours encore, il s’inquiétait. « Si je suis condamné pour l’exemple, expliquait-il, à l’avenir, plus personne n’osera s’opposer aux décisions administratives qui obligent tout le monde à polluer la terre. Les agriculteurs bio et non bio comprendront qu’ils doivent obéir aveuglément aux autorités, y compris si cela implique d’empoisonner leurs propres terres. » Lire la suite.

 

, , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire