Top Menu

Interdiction: potager en devanture!

Drummondville les interdira. Pourtant à l’heure où l’achat local est encouragé, que la réduction de l’eau et des pesticides est nécessaire, quoi de mieux pour notre santé et celle de la planète que de troquer la pelouse pour un potager… même en devanture. Drummondville fait fausse route. Allant à l’encontre du mouvement planétaire où l’agriculture urbaine prend de plus en plus d’ampleur, certaines villes s’accrochent à de vieux modèles d’urbanisation qui ne prennent aucunement en compte les impératifs écologiques et sociaux. Les potagers en devanture ne sont pas seulement des gardes-manger mais de précieux ajouts qui permettent de tisser des liens entre voisins – c’est ce qu’on appelle la communauté! Un concept oublié. Il faut lire l’article (ou écouter la vidéo) et surtout passer à l’action et envoyer un courriel au maire et au directeur général de la Ville de Drummondville.

Controverse autour d’un potager à Drummondville

La Presse

(Drummondville) La maison est sobre, mais elle saute tout de même aux yeux à cause de son parterre luxuriant. Le rouge vif des tiges de bette à carde tranche avec le feuillage vert des plants de cerises de terre, tandis que le basilic violet se marie au vert métallique des choux. Ce genre de potagers, aménagés devant une résidence, est peu fréquent. Et il le restera. Du moins à Drummondville, où l’administration municipale entend l’interdire complètement d’ici l’automne.

Josée Landry et Michel Beauchamp auraient pu opter pour de simples talles de bégonias et quelques pivoines pour embellir leur cour avant, mais ils ont préféré joindre l’utile à l’agréable en faisant un jardin. «On a décidé de faire attention à notre santé et de manger différemment et ça passait par manger plus de légumes, alors on a décidé de faire un potager, explique M. Beauchamp. Mais on n’avait jamais fait de potager!»… Lire la suite

Voir la video <Controverse potager en devanture>

D’autres beaux projets:

       

Trackbacks/Pingbacks

  1. Potager en devanture, une victoire! | EcoloJardiniere - 12 avril 2013

    […] Michel Beauchamp et Josée Landry sont ravis de la décision de Drummondville de reculer devant l’interdiction d’aménager un potager en devanture des résidences. Il faut se rappeler que l’été dernier après que la ville de Drummondville leur ait demander d’engazonner une partie de leur devanture occupée par un potager, ce couple de Drummondville a contesté cette décision et a fait parler d’eux bien au delà des frontières québécoise (voir mon billet sur le sujet). […]

Laisser un commentaire